Publications

Freiheitsentzug in der Schweiz - en allemand

En mai 2018, Daniel Fink publie - en langue allemande - son analyse générale de la privation de liberté en Suisse, basée sur une approche statistico-criminologique. Elle fait suite à la version française du livre parue en avril 2017.

Il a traduit et réécrit le livre, actualisé toutes les données et introduit deux nouvelles parties, un chapitre sur le paysage des prisons et l'architecture carcérale ainsi que 24 pages de photographies qui illustrent les modes de construction des nouveaux établissements de privation de liberté. De plus, augmentant les annexes, il donne notamment des indications sur les besoins importants en matière de données pour une analyse complète de la privation de liberté.

Daniel Fink, Freiheitsentzug in der Schweiz. Formen, Effizienz, Bedeutung, Zurich, NZZ libro. 165 pages, 1. édition (all.),
ISBN 978-3-03810-329-5, environ Fr. 35.00. A commander en ligne chez NZZ libro ou en librairie.

La prison en Suisse

Fink: La prison en Suisse

En avril 2017, Daniel Fink a publié une analyse générale de la privation de liberté en Suisse, basée sur une approche statistico-criminologique. Alors que le premier chapitre présente une description du système carcéral suisse, les six suivants abordent les diverses formes de détention dans une triple dimension : il rappelle d’abord les dispositions pénales à la base de chaque forme de privation de liberté, présente les données relatives à leur application et montre leur effet en termes d’incarcérations et d’effectif de détenus. Les trois chapitres qui concluent l’ouvrage portent sur la vie et la santé en prison, la libération et la récidive. Portant sur les années 1995 et 2015, Daniel Fink est à la recherche des nombreux processus de changement qu’il débusque grâce à une grande maîtrise de l’ensemble des données provenant de la statistique publique sur la justice et la prison.

Interview: http://www.ppur.org/produit/842/

Daniel Fink, La prison en Suisse. Un état des lieux, Lausanne, PPUR. 136 pages, f, 1re édition,
ISBN 978-2-2291-5175-2, frs. 17.50. En ligne aux PPUR ou dans les librairies

Ce que la presse en a dit :  24 heures | Samedi-dimanche 26 22-23 avril 2017 (PDF)

Du boulet au bracelet

Fink: Le compte du crime – Kriminalstatistik

En 2009, Daniel Fink publiait, avec le soutien de Peter Schulthess, la brochure Du boulet au bracelet qui constituait une forme de documentation de l’exposition qu’ils avaient réalisée ensemble en 2007 dans les locaux de l’Office fédéral de la statistique. Le succès de la publication demandait depuis longtemps déjà une actualisation. Avant que le droit des sanctions révisé en 2015 n’entre en vigueur le 1er janvier 2018, Daniel Fink a actualisé tous les graphiques de la brochure tout en en ajoutant de nouveaux en fonction de questions d’actualité. Les tendances décrites dans la publication de 2009 sont dans l’ensemble confirmées : l’évolution vers une réduction du recours à la peine privative de liberté se maintient. Les peines privatives avec sursis ne sont quasiment plus appliquées, alors que les courtes peines privatives de liberté sans sursis restent toujours moins fréquentes qu’avant la révision du droit des sanctions. Le poids des peines privatives de liberté avec sursis partiel croît légèrement. L’augmentation toute récente du nombre de courtes peines privatives de liberté est problématique, résultat d’une manière de sanctionner plus sévère en Romandie, notamment dans le canton de Vaud. Elle cumule aujourd’hui 58% de toutes ces peines pour 27% de la population de la Suisse.

Daniel Fink, Du boulet au bracelet, actualisation des graphiques Edition 2017, 16 pages, f. A commander auprès de  Daniel.Fink@unil.ch ou à télécharger ici.

 

Le compte du crime – Kriminalstatistik

Fink: Le compte du crime – Kriminalstatistik

Daniel Fink a publié en décembre 2016 un ouvrage avec des études d’histoire des statistiques de la criminalité et du droit pénal de la Suisse. Deux de ces études ont été réalisées par Claudio Besozzi (ancien chef de la section droit et justice, Office fédéral de la statistique), une par Thomas Busset (historien) et huit par Daniel Fink. Les deux premiers auteurs traitent de l’histoire des statistiques de la criminalité et du droit pénal de la Suisse, alors que Daniel Fink décrit, plus particulièrement, les activités relatives au développement des relevés et des statistiques durant la période où il a dirigé la section Criminalité et droit pénal à l’Office fédéral de la statistique, de 1996 à 2010. Cinq études sont écrites en langue française, six en langue allemande.

«Le compte du crime – Kriminalstatistik», Daniel Fink (Hrsg.), 2016. 256 Seiten, d/f, Stämpfli Verlag AG, Bern. 1re édition, ISBN 978-3-7272-3238-1, Fr. 68.–

Le livre peut être acheté dans les librairies ou en ligne chez Stämpfli

Le manuel sur la privation de liberté – en allemand

Fink/Schulthess: Strafrecht, Freiheitsentzug, Gefängnis

L’histoire du droit pénal, de la privation de liberté et de la prison en Suisse n’a encore jamais été présentée dans son ensemble. Dans ce livre, les auteurs se sont engagés à décrire cette histoire sur une période longue de deux siècles – de la République helvétique à aujourd’hui. A l’aide d’un grand nombre de séries statistiques et de graphiques, ils présentent la tendance à la baisse du recours à la détention provisoire et à la peine privative de liberté, chez les adultes comme chez les mineurs. Ils abordent le processus parallèle de la modernisation des établissements de privation de liberté et de l’organisation de plus en plus complexe de ce domaine politique. Finalement, ils traitent les changements dans la composition de la population pénitentiaire. De nombreuses photographies historiques et actuelles des prisons permettent d’observer les transformations des constructions carcérales.

Les thèmes: Evolution du droit pénal et des sanctions; La privation de liberté en retrait; Modernisation des prisons; La privation de liberté dans les cantons ; Zurich: leader en matière de privation de liberté ; Bâle-Ville: un petit Etat à la recherche de partenaires; Neuchâtel: après d’importants progrès, du surplace; Genève: entre innovation et surpopulation; Sanctionner: importantes différences cantonales; L’organisation décentralisée de la privation de liberté; La détention provisoire en chute libre; Un cas à part – l’internement; La détention en vue d’expulsion: une forme résiduelle de privation de liberté; Des associations d’entraide à la probation; Le changement de la population pénitentiaire; La part des femmes – constamment réduite; Les jeunes: peu de privation de liberté; Personnel: évolution et formation; La constance de la récidive; Le financement durable de la privation de liberté.

«Strafrecht, Freiheitsentzug, Gefängnis – ein Handbuch zur Geschichte des Freiheitsentzugs in der Schweiz » paraît, en langue allemande, fin février 2015 chez gefo.ch et aux Stämpfli-Editions.

Format 160x185 mm, 340 pages avec de nombreux documents de référence offerts sur le site web gefo.ch en allemand et en français. Certains documents peuvent être téléchargés directement sur le téléphone ou une tablette à l’aide de codes QR.

Editeurs et auteurs principaux : Daniel Fink, Peter M. Schulthess.

L’édition de cet ouvrage a été rendue possible par un subside de la Hirschmann Stiftung.