Expositions

the portuguese prison photo project II, 2019

Museo do Aljube

Le 12 avril 2019 ourira, au Museu do Aljube - Resistencia e Libertade, une nouvelle édition de l'exposition de photographies du the portuguese prison photo project. Outre les forums de débat, une conférence internationale sur Regimes of detention and Monitoring of Regimes se tiendra au Musée do Aljube et à l'Université de Lisbonne les 23 et 24 mai 2019.

Pour plus d'information, visitez le site: www.prisonphotoproject.international

the portuguese prison photo project, Porto, 2017

Le 8 septembre 2017 a été inauguré, à Porto, au Centro Português de Fotografia, aménagé dans l'ancienne prison de la ville, une exposition initiée et coordonnée par D. Fink et réalisée par P. Schulthess, avec l'aide de L. Barbosa, un photographe portugais. Elle a été montrée du 9 septembre au 3 décembre 2017.

Durant l'exposition, une conférence internationale a été organisée sur les Prisons au Portugal et en Europe. Histoire, culture et photographie. La conférence a eu lieu au Centro Português de Fotografia (CPF) les 12 et 13 octobre 2017 avec quelques 150 personnes payantes enregistrées.

Pour plus d'information, visitez le site: www.prisonphotoproject.international

Sanctionner dans le canton de Lucerne, Université de Lucerne, 2016

Durant le semestre d'automne 2016, les étudiants ont réalisé des posters sur l'application des sanctions et leur exécution dans le canton de Lucerne. Ils ont par la suite été exposés dans les locaux de l'Université et les résultats ont été présentés sous forme de brèves conférences dans une leçon ouverte au public.

Le mur des prisons, Musée historique de Lausanne, 2014/2015

Les résultats les plus importants des travaux d’inventaire sur les prisons du canton de Vaud de 2014 de D. Fink et des étudiants ont été exposés dans le cadre de l’exposition Crimes et châtiments au Musée historique de Lausanne, fin 2015 et début 2016. Le fait que ce musée soit hébergé dans l’ancienne prison de district de Lausanne mérite d’être souligné. Le module d’exposition consistait dans une carte du canton de Vaud avec les lieux d’implantation de toutes les prisons, leur fiche signalétique pouvant être trouvée dans une des tablettes placées sur un comptoir devant la carte. Sur le mur était représenté une liste de l’ensemble des prisons de l’année 1825, année d’ouverture du pénitencier cantonal de Béthusy, de celle de 1905, année d’ouverture de la prison du Bois-Mermet, et 2014, après la fin des travaux de l'unité fermée de la Colonie aux Etablissements de la Plaine de l’Orbe.

La description d'une prison, Université de Lausanne, 2014

Durant l’année 2014, les étudiantes et étudiants du cours master en criminologie de l’Université de Lausanne intitulé Crime, justice et prison en Suisse ont travaillé sur un inventaire des établissements de privation de liberté du canton de Vaud. D’une part il a été possible de représenter l’ensemble du système des prisons du canton présenté en forme de poster, d’autre part de décrire 10 prisons et établissements d’exécution des peines. Le poster devait traiter cinq dimensions, à savoir le contexte historique, la construction, le fonctionnement, la population pénitentiaire, la signification. En octobre 2014, les travaux des étudiantes et étudiants ont été exposés dans les locaux de l’Université de Lausanne durant une semaine. Une nouveauté a été mise en œuvre, une carte présentant des codes QR permettait d’avoir accès à une brève description en ligne des 48 prisons répertoriées dans le canton.

Du boulet au bracelet, Neuchâtel, 2007-2009

Reprenant à leur compte l’analyse historique de l’évolution de la peine privative de liberté développée antérieurement, D. Fink et P. Schulthess ont réalisé ensemble l’exposition Du boulet au bracelet, montrée dans les locaux de l’Office fédéral de la statistique de mai à octobre 2007. Toutes les mesures qui ont contribué à réduire le recours à la peine privative de liberté ont été traitées sous forme de 12 posters. Deux animations relatives à la modernisation des prisons et l’actuel paysage des établissements de privation de liberté de la Suisse pouvaient être visionnées. De plus, deux jeux basés sur des systèmes d’information ont été installés sur des ordinateurs, un premier relatif à la géographie des prisons et un second sur les attitudes punitives des visiteurs, nommé sanctiomètre.
Dans le cadre de l’exposition du Musée militaire de Colombier consacrée à la Gendarmerie du canton de Neuchâtel qui comptait en 2009 150 ans d’existence, il a été possible de renouveler une partie des panneaux en les centrant sur le canton.

La peine privative de liberté et son usage en Suisse, 2004-2006

Sur demande de l’Association suisse de probation, D. Fink a élaboré une présentation à l’aide de huit posters relative à l’histoire de la peine privative de liberté et à son usage en Suisse. Elle a été exposée lors de la rencontre de la Conférence européenne de probation CEP au Tessin en 2004. Dès la même année, elle a été mise à disposition à d’autres institutions et établissements sous forme d’exposition itinérante. Voir le lien ci-après.